Avez-vous l'impression de ne vivre que pour vos weekends ? Cette semaine, je vous dévoile mon secret pour garder le moral en attendant le job de vos rêves.
Développement personnel

Être heureuse quand on n’aime pas son job

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

Avez-vous l’impression de ne vivre que pour vos weekends ? A quand remonte la dernière fois que vous êtes allée travailler avec le sourire ? Passez-vous la journée à attendre l’heure de la débauche ? Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces questions, il y a fort à parier que votre job ne soit pas des plus épanouissant.

En presque 8 ans de salariat, je crois bien que le nombre de mes collègues qui aimaient vraiment leur travail se compte sur les doigts d’une seule main. C’est pourquoi cette semaine, chères Audacieuses, je vous dévoile mon secret pour garder le moral au boulot en attendant de trouver le job de vos rêves.

Petit flash-back

Jusqu’en début d’année 2017, je travaillais dans un petit bureau sans fenêtre, où la température dépassait les 30 degrés l’été. Mon activité me plaisait en partie mais manquait de sens et d’authenticité à mes yeux.

Je faisais un travail à responsabilités, avec beaucoup de stress. J’avais depuis longtemps perdu le compte des heures supplémentaires non payées. Et enfin, j’avais un salaire trop bas et une promesse de promotion toujours reportée.

Je ne vous dis pas ça pour me faire plaindre. Il y a d’ailleurs bien pire. Mais juste pour que vous compreniez que je sais ce que c’est de ne pas être particulièrement motivée par son job.

Pourtant, chaque matin (ou presque) j’arrivais avec le sourire et l’intention de faire de mon mieux. Vous voulez connaître mon secret ?

J’arrête de lutter…

Le secret pour ne plus subir un job que l’on n’aime pas, c’est d’arrêter de lutter contre. Vous devez accepter la situation. Moi aussi j’ai râlé à la machine à café. J’ai aussi soufflé en faisant des choses à contre cœur. Et ça m’est aussi arrivé de passer un après-midi à regarder sans cesse ma montre en attendant l’heure de partir.

Et un jour j’ai eu le déclic. Ok, c’est mon travail pour l’instant. Il me permet de payer mes factures. Alors je l’accepte en attendant de trouver mieux.

Après ça, mes activités quotidiennes n’avaient pas changées. Je n’aimais pas plus mon job. Mais moi j’avais changé. Je ne perdais plus une énergie folle à lutter contre chaque chose qui me déplaisait. Et ça, ça faisait toute la différence.

J’ai retrouvé le sourire. Et surtout, le soir et le weekend toute l’énergie que je n’avais pas perdue à pester, je l’utilisais pour créer les projets qui me tenaient vraiment à cœur.

Et je fais des projets

Chercher le job de vos rêves, créer votre entreprise, partir faire le tour du monde. Quand vous passez de râleuse à heureuse, plus rien ne vous paraît impossible.

Ce simple changement d’état d’esprit peut vous emmener très loin.

Bien sûr ces changements ne se font pas en 5 minutes. En particulier si, comme moi à l’époque, vous ne savez pas encore ce que vous voulez faire à la place. Prendre le temps de la réflexion et faire un bilan sur ma vie ont été une première étape dans mon évolution. Et je vous invite à en faire autant.

Car je ne vous raconte même pas le plaisir quand enfin vous quittez votre job parce que ça y est vous avez décroché celui que vous aimez ou vous lancez votre activité.

 

Et vous, aimez-vous votre job ou rêvez-vous d’autre chose ?

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

 

Crédit photo :Lesly B. Juarez


Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

4 Comments

  1. HELLO,
    Je suis complétement d’accord avec toi, sincèrement je ne m’épanouis pas dans mon boulot, du stress, je suis passé du conseil à la vente ! Je ne supporte plus les objectifs irréalisable ! je rêve d’autre chose mais de quoi je ne sais même pas !
    Mais je ne me plein pas, je vais au boulot sans avoir de boule au ventre ! mais je me cherche encore pour enfin trouver mon univers !

    1. Courage Véro ! L’activité de tes rêves t’attend quelque part, le plus dur est de trouver ton univers comme tu dis. Pour cela il te faut de l’audace ;), de la motivation et du soutien. J’espère que tu trouveras des pistes intéressantes sur le blog, c’est exactement pour ça que je l’ai créé !
      Bises

  2. Merci.
    J’avais déjà « je fais des projets ». Il me manquait « j’arrête de lutter ». Je vais mettre en pratique dès demain.
    Avec un peu de chance, cela me permettra d’être plus sereine en attendant le moment béni où je pourrais quitter mon job actuel (même chose : trop de boulot, trop de responsabilités, pas assez de sens, peu de reconnaissance, schéma tellement classique) 🙂

    1. Merci Laetitia de ton retour.
      Oui c’est un schéma bien trop classique. D’ailleurs, je viens d’apprendre qu’une ancienne collègue a fait un burn out. Cela me conforte dans l’idée que j’ai fait le bon choix en suivant mon chemin. C’est un risque et rien n’est garanti. Mais je suis tellement plus heureuse.
      Je te souhaite de tout cœur de pouvoir quitter ton job bientôt

Leave a Reply

Required fields are marked*