Je m’appelle Cécile, j’ai 32 ans et cela fait quelques années que j’ai entrepris de libérer ma vie !

Qu’est-ce que j’entends par là ?

Que j’ai tout fait comme il faut : faire des études, trouver un travail sérieux, me donner à fond, décrocher un cdi, etc. Et pourtant, j’ai fini par me rendre compte que cette vie que j’avais passé tant de temps à construire ne me rendait pas vraiment heureuse. Ça vous rappelle quelqu’un ?

Et suite logique à cette constatation, je me suis posé la fameuse question :

Que pourrais-je faire pour être plus heureuse ?… Je n’en savais rien.

Je m’étais soigneusement enfermée dans une vie confortable mais insatisfaisante. Il devenait urgent de partir en quête de mon essentiel.

Mais comment ?

En 2008, j’obtiens ma maîtrise en psychologie

libérerInitialement, j’avais envie d’accompagner et aider les autres à améliorer leur vie. Mais à force d’entendre qu’en psycho on forme des futurs chômeurs, je me suis orientée vers les ressources humaines où les débouchés étaient, paraît-il, plus favorables.

Après un an de recherches, j’entre enfin dans la vie active ! En tout, je travaillerai comme recruteur pendant 4 ans et en service ressources humaines pendant 3 ans 1/2. Je serai témoin de 2 fusions, un plan social, un plan de départs volontaires et une grosse restructuration.

Rien de très réjouissant !

Toutefois, de la psychologie aux ressources humaines en passant par le recrutement, je fais un très bon tour d’horizon de la nature humaine : comprendre ce qui nous motive, nos réactions face au changement, notre besoin d’être écoutés et compris, comment passer à l’action, etc.

En 2010, je débute le yoga

libérerVu les ambiances de travail que je rencontre, je me mets en recherche de solutions pour me détendre.

C’est alors un tout autre monde qui s’ouvre à moi. Sans m’en rendre compte, mon bien-être et celui des autres deviennent de plus en plus importants (si vous êtes Nantaise, je vous recommande les cours de hatha yoga de Laure-Anne).

C’est aussi à cette période que je me reprends d’intérêt pour le développement personnel. Intérêt qui ne me quittera plus.

Fin 2014, une vidéo change pour toujours ma vision du travail

libérerDéjà bien désenchantée par le monde de l’entreprise, je tombe par hasard sur une vidéo qui a changé ma vision du travail.

J’y comprends que le temps est la seule chose qui passe sans que nous ne puissions jamais la récupérer. Rien que ça, en fait notre ressource la plus précieuse. En étant salariés, nous échangeons donc cette ressource irremplaçable contre une compensation financière. Et tout cela au bénéfice de notre patron.

Je commence alors à me dire que quitte à me donner du mal, autant que ça soit pour mon propre bénéfice.

Pour la première fois de ma vie, je m’imagine entrepreneure.

En avril 2015, je m’intéresse de plus en plus au minimalisme

libérerJe me sens de plus en plus étouffer dans mon appartement. Ce qui m’amène à le désencombrer complètement en suivant la méthode KonMari.

Pour en savoir plus sur les effets positifs de cette expérience, je vous invite à lire cet article.

En septembre 2015, je décide de devenir végétarienne

libérerJe supporte de moins en moins la souffrance, y compris la souffrance animale.

C’est alors un sacré pavé dans la marre que je lance car je viens d’une famille de gros mangeurs de viande. Leur surprise laisse la place à l’inquiétude puis ils finissent par l’accepter.

Je me sens aussi assez mal à l’aise lors de repas professionnels (viande ou poisson ? Euh…).

Mais finalement, vivre heureux vaut largement la peine d’affronter le regard des autres.

En février 2017, je prends les choses en main !

libérerCollègues, amis, famille, ces dernières années m’ont appris qu’encore un trop grand nombre de personnes n’accorde pas à leur bien-être l’importance qu’il mérite.

De mon côté, je n’ai jamais cessé de travailler mon développement personnel et mon bien-être. Et je suis persuadée que c’est ce travail constant qui m’a permis d’être moins affectée que mes collègues par les difficultés que nous avons rencontrées.

À ce moment là, j’y vois plus clair sur mes envies et mes besoins. Lorsque mon énième cdd se termine, je décide donc de ne pas chercher un autre emploi mais de créer mon activité professionnelle. Je sens que mes rêves ont assez attendu, il est temps de libérer ma vie !

Et maintenant ?

libere-ta-vieAujourd’hui, je suis Chercheuse d’Essentiel.

J’ai créé Libère ta Vie parce que je crois que le bonheur est un droit universel et que chaque femme mérite une vie heureuse et épanouissante.

Ici, je partage en toute bienveillance les clés pour y parvenir, basées sur des connaissances et une expérience solides.

Et je ne vous cache pas que je travaille activement à la création d’un programme d’accompagnement.

Je vous dis donc à très vite !

Merci de vous être intéressée à mon parcours (petite curieuse !).

N’oubliez pas de rejoindre les Audacieuses en vous abonnant à la newsletter.

Enfin, pour me contacter c’est par ici. Je ferai de mon mieux pour vous répondre aussi vite que possible.

Je vous souhaite une vie libre et épanouie.

Bises,

Cécile

2 Comments

  1. Beatrice Adonis

    Bonsoir je viens de lire qui vous êtes, bravo d’avoir osé changer de vie…moi je n’en peux plus de mon boulot le temps passe j ai 51 ans et cela m’angoisse de voir le temps passer et d’être toujours là à ne pas m epanouir car j’ai peur c’est vrai…je suis très attiree pour devenir sophrologue mais je n’ose pas me lancer…je me trouve idiote …enfin je pense que je vais dévorer votre blog et faire le défi des 3o jours…Merci et au plaisir bonne soirée 🌞🌞🌞🌞Béatrice 🕊🕊🕊

    1. Bonjour Béatrice,
      Merci pour votre message qui me touche beaucoup !
      Que vous êtes dure avec vous… Vous n’êtes pas idiote. C’est formidable de vouloir changer, mais n’oubliez pas de le faire dans l’amour et la bienveillance. C’est exactement pour ça que j’ai créé le défi 30 jours pour apprendre à s’aimer. Je vous invite à commencer par celui-ci 🙂
      Si la sophrologie vous attire, n’hésitez pas à suivre quelques séances vous-même (si ça n’est pas déjà fait). Et pourquoi pas à prendre rendez-vous avec quelques professionnels pour en savoir plus sur leur métier et leur parcours. Rien de tel que de vous confronter à la réalité pour surmonter pas à pas votre peur.
      Merci encore pour votre message.
      Je vous souhaite de belles découvertes.
      A très bientôt !

Leave a Reply

Required fields are marked*