Comment créer un mood tracker simple et efficace pour votre bullet journal. Et ainsi éviter l'erreur faite par une majorité de bujoteuses
S'organiser

Mood tracker : l’erreur faite par une majorité de bujoteuses

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 80
  •  
  •  
  • 21
  •  
  •  

Hello les Audacieuses ! Vous ai-je déjà dit à quel point j’adoooore mon bullet journal ? Je m’y suis mise il y a presque 6 mois. Et plus le temps passe, plus je l’adapte à mes besoins et plus il est le reflet de ma vie et de ma personnalité. Car non seulement il est un formidable système d’organisation de son quotidien. Mais grâce au mood tracker, il m’aide aussi à travailler sur mon développement personnel.

Qu’est-ce qu’un mood tracker ?

Le mood tracker est un outil qui permet de faire le suivi quotidien de votre humeur. Son principe est très simple : vous attribuez une couleur à une humeur (heureuse, stressée, relaxée, productive, triste, etc.), puis à chaque fin de journée vous notez dans votre bullet journal votre humeur dominante.

Un grand nombre de bujoteuses s’est déjà laissé séduire par le concept et vous trouvez sur le net des idées de page dédiées toutes plus belles les unes que les autres. Sous forme de mood mandala, « year in pixel », bouquets de fleurs, dessins de fruits, d’animaux, de ballons, etc. J’admire leur créativité et leur talent. Mais selon moi, créer une page dédiée pour votre mood tracker est une erreur. Et pour comprendre pourquoi c’en est une, il faut se demander à quoi sert un mood tracker.

Pourquoi créer un mood tracker ?

Comme je l’ai dit plus haut, le mood tracker sert à faire le suivi de votre humeur du jour. Mais quel est l’intérêt de faire un tel suivi ? Plus concrètement, en regardant mon mood tracker du mois de juin je remarque que j’ai colorié en bleu la journée du 9. Ce qui veut dire que je me sentais fatiguée. Et ensuite quoi ? On s’arrête là ? Vous vous doutez que non. 🙂

Dans mon exemple, je veux donc comprendre pourquoi je me sentais fatiguée ce jour-là, pour pouvoir y remédier à l’avenir. Ou à l’inverse si j’ai passé une super journée, je veux savoir ce qui y a contribué pour pouvoir le reproduire et ainsi passer plus de super journées !

L’intérêt de faire un mood tracker c’est d’apprendre à se connaître, de savoir ce qui vous fait du bien, vous donne de l’énergie, ce qui vous fatigue, ce qui vous plombe le moral, etc.

Et c’est pour cette raison que suivre votre humeur sur une page dédiée est une erreur. Car en faisant cela, vous isolez cette page des autres trackers et de vos activités. Vous ne voyez donc pas ce qui s’est passé dans votre vie à ce même moment. Votre tracker est certes très joli, mais il perd tout son intérêt. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Comment créer un mood tracker efficace

Vous l’aurez compris pour que votre mood tracker soit efficace, c’est-à-dire pour qu’il vous apprenne des choses sur vous, il faut qu’il soit sur la même page que vos autres trackers et activités. De sorte que vous puissiez voir en un coup d’œil ce qu’il s’est passé et quand. Pour cela, j’ai combiné mes trackers avec mon monthly.

Pour être la plus claire possible, je vous ai photographié mon monthly du mois d’octobre (avec un palmier parce que j’aime bien faire un dessin qui symbolise mon quotidien. Et qu’en ce moment je découvre la Thaïlande).

Dessus vous retrouvez sur la partie gauche mon monthly et à droite mes trackers. Chaque colonne correspond à un tracker différent. Et tout au bout, vous voyez le H qui représente mon tracker d’humeur (je vous ai aussi noté la légende de mes principales humeurs). Enfin, vous remarquez que j’ai aussi renseigné la date de la pleine lune, le 5, et celle de la nouvelle lune, le 19.

Chaque jour, je complète mes rendez-vous et les trackers qui ont une influence sur mon bien-être. Je vous en ai listés 10 un peu plus bas pour vous donner des idées si besoin. Puis à la fin de la journée ou le lendemain matin, je remplis ma colonne Humeur.

Comment créer un mood tracker simple et efficace pour votre bullet journal. Et ainsi éviter l'erreur faite par une majorité de bujoteuses
En un coup d’œil, je vois mes « bonnes » et mes « mauvaises » journées et surtout ce qui en est la cause.

Petite astuce : si vous avez beaucoup de rendez-vous à noter, vous pouvez utiliser une double page. Avec à gauche votre monthly et à droite vos trackers. Et pour une bonne lisibilité, reportez les dates sur la page des trackers également en veillant à bien les aligner avec votre monthly.

10 idées de trackers pour apprendre à vous connaître

J’ai mis en place mon mood tracker il y a 4 mois et j’essaie de l’exploiter au maximum. Pour cela, je teste différentes combinaisons afin de privilégier ce qui me fait du bien et limiter (dans la mesure du possible) ce qui me nuit. Voici quelques exemples de trackers que je vous invite à tester afin de vérifier s’ils influencent votre humeur :

  • La qualité de votre sommeil
  • La pratique d’un sport
  • La méditation
  • Avoir une alimentation saine
  • La consommation d’alcool
  • Boire suffisamment d’eau
  • Les cycles de la lune : j’ai eu envie d’intégrer le cycle lunaire dans mon bullet journal après avoir lu l’article Le sens caché du cycle menstruel, de Cécile du blog Le Palais Savant. Je voulais vérifier si le cycle et l’humeur des femmes étaient à ce point sous influence de la lune. Et à ma grande surprise, j’ai dû constater que oui.
  • La pratique de la gratitude
  • Faire le Miracle Morning
  • Ecrire votre journal
  • etc.

Cette liste reste à adapter à vos besoins et votre mode de vie. J’espère qu’elle vous donnera envie de vous tester et d’apprendre à vous connaître. Qui sait, vous pourriez avoir des surprises !

Et vous, avez-vous un mood tracker ? Que vous a-t-il appris sur vous ?

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !

Comment créer un mood tracker simple et efficace pour votre bullet journal. Et ainsi éviter l'erreur faite par une majorité de bujoteuses
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 80
  •  
  •  
  • 21
  •  
  •  

8 Comments

  1. Dillenseger Stéphanie

    Arrivée à la même conclusion je fais un mood / moon / habits tracker mandala. Ou tout est réuni. Je n ai juste pas réussi à intégrer mon tracker des heures de sommeil.
    Cordialement
    Stéphanie

    1. Merci Stéphanie pour ton passage sur le blog.
      Mon tracker sommeil est en avant dernier sur mon tableau (la colonne S). J’y mets une couleur différente selon la qualité de mon sommeil. Par compte je ne note pas les heures. Mais si jamais je devais le faire, je pense que je ne le modifierais pas. J’ajouterais juste la durée dans la case.
      Bon bujotage !

  2. Lydie

    Je trouvais aussi que c’était pas très facile de suivre mon humeur du jour. Du coup j’ai spécifié un peu , mon Mood tracker est réservé à ma façon de raler tous les jours :). Ça me permet de mieux me détacher des trucs qui m’énerve au boulot. Du coup je suis plus zen. Vu que je prends moins ce qui m’énerve à cœur.

    1. Merci Lydie de ton passage sur le blog.
      Si c’est râler qui est ton problème, as-tu essayé le défi « j’arrête de râler » de Christine Lewicki ? Pour ma part je ne l’ai pas fait. Mais il rencontre un grand succès. Et j’ai lu d’autres livres de l’auteur que j’ai trouvés très bien.

  3. Très bel article, tout à fait juste. J’ai abandonné mon Year in pixel depuis plusieurs mois par contre, j’apprécie suivre mon humeur au mois. Je ne sais pas si tu as vu le suivi de Boho Berry. Elle a mis en place une roue avec les différents trackers qu’elle suit sous forme de courbe. Je le trouve top !

    1. Merci de partager ton expérience Audrey !
      J’ai vu sa roue. C’est impressionnant, mais j’ai peur que ça soit un peu trop complexe. Pour l’instant j’ai mon suivi qui me convient bien. Mais j’arrive bientôt à la fin de mon bujo, donc je verrai à ce moment ce que je modifie et ce que je garde.

  4. Intéressant comme démarche. Perso je n’ai pas une telle page, mais en ce moment je me demande s’il ne faudrait pas. Les cours tout ça 🙂
    L’idée est logique je trouve ! Je vais tester ça le mois prochain !

    1. Je ne peux que t’y inciter ! Si tu arrives à t’y tenir, les trackers peuvent vraiment t’aider à te connaître et améliorer ton quotidien. N’hésite à revenir me dire si tu vois une amélioration.
      A très bientôt !

Leave a Reply

Required fields are marked*