10 conseils pour désencombrer votre intérieur tout en restant zen
Développement personnel, Minimalisme

Désencombrement : 10 conseils pour rester zen

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 46
  • 1.2K
  •  
  •  
  •  

Avez-vous remarqué comme nous savons être positives avec les autres, alors que nous devenons notre pire ennemie quand il s’agit de nous ? « Je n’y arriverai jamais. C’est trop dur. Si ça n’est pas parfait, autant ne rien faire ! » Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous ne sommes pas tendres avec nous-mêmes ! Le problème c’est qu’en nous mettant une telle pression, nous risquons de jeter l’éponge avant même d’avoir pu goûter aux plaisirs du mode de vie minimaliste. Pour vous éviter ce genre de déception, voici quelques conseils pour rester zen et vous traiter avec toute la bienveillance que vous méritez.

 

Pour aller plus loin, recevez votre cadeau : 7 Clés Pour Libérer Votre Vie. Vous y trouverez 34 pages et applications concrètes pour plus de bonheur, plus de simplicité et plus de vous ! >>> Cliquez ici pour recevoir votre cadeau

 

En résumé

Voici les 10 conseils pour désencombrer votre intérieur tout en restant zen
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

 

Zen pour trouver MON essentiel

Le minimalisme c’est vivre avec l’essentiel. Et s’il attire autant, c’est qu’avec lui vient la promesse d’une vie plus simple. Et c’est vrai. Mais une fois cette jolie définition établie, nous nous rendons compte qu’en fait nous ne sommes pas plus avancées. Qu’est-ce que ça serait pratique si nous pouvions trouver la liste des objets essentiels par personne et l’appliquer chez nous sans attendre ! C’est tentant, mais c’est impossible. Pourquoi ? Parce que ce fameux essentiel est complètement subjectif et par conséquent impossible à définir précisément.

Comment expliquer qu’une personne se sente comblée avec 2 paires de chaussures. Alors qu’une autre se sentirait stressée avec si peu ? La première possède une paire de chaussures pour tous les jours et une autre pour faire du sport. Et la seconde personne a une paire de bottes, une de ballerines, une d’escarpins et une dernière pour faire du sport. Et les deux vous diront que ces chaussures sont essentielles.

Vous l’avez compris, l’enjeu du désencombrement n’est pas de savoir qui a raison. Chacune d’entre elles est seule juge de ce qu’elle ressent. L’important est de rester bienveillante envers vous afin de trouver VOTRE essentiel. C’est-à-dire trouver votre équilibre entre un nombre d’objets suffisant pour vous sentir zen et pas trop imposant pour ne plus vous sentir surchargée (pour aller plus loin et vous aider dans votre tri, je vous invite à lire cet article : 4 questions pour un tri efficace).

 

zen-bienveillance-minimalisme-désencombrement

 

J’arrête de me mettre la pression

Vous êtes décidée à désencombrer votre logement ? Super ! J’adore ces moments où nous nous lançons dans de grandes résolutions. Vous vous sentez alors pleine d’énergie et d’enthousiasme pour cette nouvelle vie qui commence. A partir de maintenant, vos objectifs sont de ne plus avoir aucun objet superflu et de ne plus jamais vous laisser déborder ! Attention toutefois, car même avec les meilleures intentions du monde, en vous fixant des objectifs trop ambitieux vous risquez de vous décourager rapidement. Pour tenir sur le long terme, le secret est de rester zen et ne pas vous mettre de pression inutile. En d’autres termes, si vous avez énormément d’objets, vous ne passerez pas d’un extrême à l’autre en quelques jours de désencombrement. Allez-y progressivement, vous avez toute la vie pour trouver votre équilibre.

Ensuite, depuis que Dominique Loreau a publié son livre 99 Objets Nécessaires et Suffisants, le mythe du minimaliste vivant avec moins de 100 objets perdure. J’aime beaucoup cette auteure. Et je me régale à chaque fois de ses essais qui ont une approche à la fois pratique et philosophique du minimalisme. Toutefois, n’oublions pas que ce type d’ouvrages nous présente un idéal.

Il en va de même pour ce blog. Désencombrer mon logement a été le point de départ d’une vie plus simple et plus riche à la fois. C’est pourquoi je partage avec vous mon expérience à travers mes articles, avec l’espoir qu’ils vous aident à vous alléger l’existence. Cependant, voyez ces conseils comme des propositions. N’appliquez que ce qui vous convient, partagez ce que vous aimez et laissez le reste !

 

Zen et imparfaite

Vivre mieux est au cœur de vos préoccupations et vous êtes ultra motivée pour y parvenir. Une petite question tout de même. Vous la connaissez vous, cette femme parfaite, bien organisée et qui vit dans une maison toujours irréprochable ? Cette femme c’est un peu comme une licorne, tout le monde sait à quoi elle ressemble mais personne ne l’a jamais vue en vrai. Et pour cause !

Gardez toujours en tête que la bienveillance est un cercle vertueux qui commence par soi-même. Ainsi, en acceptant que vous n’êtes pas Wonder Woman et que vous avez le droit d’être imparfaite, votre vie deviendra tout à coup plus légère. Vous serez plus zen, ce qui rejaillira sur votre entourage qui deviendra plus agréable à son tour.

 

Je suis la seule à décider

Comme toutes les personnes qui débutent dans un domaine inconnu, vous vous posez de nombreuses questions. Et je suis très heureuse et même honorée que vous vous tourniez vers moi pour y répondre. Je profite de cet article pour répondre à une interrogation récurrente : est-ce que c’est minimaliste si je garde tel ou tel objet ?

Comprenez bien que dans votre démarche de désencombrement, vous êtes la seule à avoir le dernier mot. Demandez-vous plutôt dans quel but vous faites tout ce travail. Pour gagner l’Oscar de la Meilleure Minimaliste ou pour vous simplifier une vie déjà bien chargée ? Marie Kondo fait peut-être sécher sa vaisselle au soleil, mais rien ni personne ne vous oblige à vous séparer de votre égouttoir pour autant. Si un objet vous est vraiment utile, pourquoi vous compliquer la vie ? Au contraire, gardez-le et profitez au maximum des services qu’il vous rend.

 

Zen et déculpabilisée

Enfin, s’il y a bien une chose qui empêche de vivre zen et dont vous pouvez vous débarrasser sans aucun regret c’est la culpabilité. Vous avez eu un moment de relâchement durant lequel vos vieilles habitudes de consommation ont repris le dessus ? Sachez que vous avez le droit de succomber à un objet qui n’entre pas dans votre essentiel, sans vous gâcher la vie pour autant.

Ce qui est fait est fait. Alors pourquoi culpabiliser et vous en vouloir à chaque fois que vous poserez les yeux sur cet objet ? Essayez plutôt de tirer parti de cet écart en vous demandant ce qu’il peut vous apprendre sur vous-même. De quel objet s’agit-il ? En avez-vous déjà beaucoup d’autres du même genre ? Comment vous sentiez-vous au moment de l’acheter (fatiguée, triste, stressée, etc.) ? Peut-être allez-vous réaliser qu’à chaque coup de blues vous vous consolez avec un nouveau rouge à lèvres ! Et généralement une fois la source du problème identifiée, celui-ci finit par disparaître de lui-même.

 

Et vous, arrivez-vous à rester zen et bienveillante ?

Venez partager vos doutes et vos réussites dans les commentaires !

 

Crédit photos et icônes : Freepik


Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 46
  • 1.2K
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont signalés par une*