Qui n'a pas envie d'être heureuse ? Si vous aussi vous avez fait le choix audacieux de créer votre bonheur, voici quelques pistes pour vous y aider
Développement personnel

Je choisis d’être heureuse à temps plein

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 12
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  

Qui n’a pas envie d’être heureuse ? Pourtant, s’il est facile de reconnaître une situation qui ne nous convient pas. Combien d’entre nous prennent le temps de se demander comment y remédier ? Si vous aussi vous avez fait le choix audacieux de créer votre bonheur, voici quelques pistes pour vous y aider :

Comprendre ce qui me rend heureuse

Facile, vous vous dites ! Pourtant c’est bien dès cette première étape que la plus part d’entre nous fait fausse route. Comprendre ce qui fait NOTRE bonheur. Pas celui du voisin, pas celui que nos parents veulent pour nous, ni ce qui fait le bonheur de notre people préféré. Nous sommes plus de 7 milliards d’êtres humains et il y a autant de définitions du bonheur. Donc avant même de prendre une décision et de définir vos objectifs, apprenez à vous connaître et à reconnaître ce qui vous apporte de la joie.

C’est une étape à ne pas négliger, car c’est de cette réflexion que vous allez ensuite choisir vos objectifs. Et il n’y a rien de pire que se donner du mal pour un mauvais objectif.

Cette erreur je l’ai faite il y a quelques années. A l’époque mon emploi ne me convenait plus, notamment à cause de l’ambiance. J’ai donc décidé d’en changer. En un mois, je décrochais un nouveau CDI. Sur le moment j’étais heureuse ! Mais ça n’a pas duré. Déjà au bout de quelques semaines je commençais à sentir le malaise. Car si j’avais poussé un peu plus ma réflexion au lieu de me contenter de l’évidence, j’aurais compris que je suis une fille qui a besoin d’autonomie, d’indépendance et de liberté. Mon malaise était plus profond que la seule ambiance de travail. Je ne suis simplement pas faite pour être salariée ! Et finalement, je réalisais que j’avais puisé dans mes ressources et ma motivation pour me remettre dans la même situation. J’étais revenue à mon point de départ, sauf que j’étais plus fatiguée et déprimée qu’avant.

Je ne regrette pas cette erreur car elle m’a permis de mieux cerner mes besoins. Mais il faut bien avouer qu’elle m’a aussi fait perdre du temps et de l’énergie. J’ai d’ailleurs écrit un article très complet pour vous aider à définir des objectifs clairs et précis.

Bonheur vs vie quotidienne

Une fois que vous avez listé ce dont vous avez besoin, faite la liste de ce que vous avez fait au cours des 7 derniers jours. Vous allez y retrouver des activités comme manger, dormir, travailler, passer du temps en famille et avec vos amis, regarder la télé, traîner sur les réseaux sociaux, être coincée dans les embouteillages, faire les magasins, aller en réunion, etc. Certaines de ces tâches sont indispensables, voire même urgentes. Mais vous rendent-elles heureuse pour autant ?

Comparez vos deux listes et voyez le temps que vous accordez à l’une et à l’autre. Sentez-vous comme un léger malaise devant le résultat ? Pourquoi ne donnons-nous pas la priorité à ce qui nous fait du bien ?

Vous êtes maintenant face à un choix déterminant. Allez-vous accepter que votre quotidien ne soit pas le reflet de votre être profond ? Ou allez-vous choisir d’être heureuse ?

Heureuse à temps plein

Bienvenue dans le club des femmes qui choisissent leur épanouissement ! Là encore, ça demande un engagement sur le long terme de votre part. Mais si vous avez ce désir profond et ardent de trouver votre bonheur et d’être vous-même, vous avancerez sereinement vers vos objectifs.

Reprenez la liste de ce qui vous rend heureuse et choisissez quelque chose qui vous tient à cœur. Dans mon cas c’était mon besoin de liberté qui était mal-mené dans ma vie de salariée. N’étant pas une riche héritière, je me suis donc demandé ce qui me ferait me sentir plus libre dans ma vie professionnelle. Organiser mes journées comme je l’entends, choisir les projets sur lesquels je travaille, être mon propre patron, etc. Et c’est ainsi que mon activité de freelance a pris forme.

Quelque soit votre besoin, l’idée s’est de trouver comment lui donner une place dans votre vie. Et si vous attaquer d’emblée à votre vie professionnelle vous paraît trop, commencez par des actions un peu plus petites. Vous verrez que la satisfaction qu’elles vous apporteront vous donnera confiance en vous pour la suite. C’est comme ça qu’une chose après l’autre vous créerez votre bonheur à temps plein.

 

Et vous, qu’est-ce qui vous rend heureuse ? Arrivez-vous à l’intégrer à votre vie ?

Partagez vos réussites et vos difficultés dans les commentaires !

 

Qui n'a pas envie d'être heureuse ? Si vous aussi vous avez fait le choix audacieux de créer votre bonheur, voici quelques pistes
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement

Cet article vous a plu ? Dites-le au monde entier !
  • 12
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  

Leave a Reply

Required fields are marked*